Les occupants du camp de la rue de l’Épine enfin à l’abri